Bois des Dames

bdd.jpg

Présentation
La Baronnie du Bois des Dames est un fief récemment établi dans les forêts au Sud du Comté d’Hurlebois, suite à la reconnaissance de la famille Darras par Appolyon Cornesacre en 1540. Initialement logée dans un bosquet offert à son amante par le Comte d’Hurlebois, le minuscule fief est sorti de l’ombre lorsque la Maison Cornesacre entrepris de briser le Pacte en 1544, envahissant par là même les terres jusqu’alors interdites.

Aujourd’hui, la noblesse profondément conservatrice du Bois des Dames est une caste militaire accoutumée à une guerre d’escarmouches permanente avec les tribus sauvages qui défendent l’orée des bois. Catholiques rigoureux, ils ont des mœurs sévères qui contrastent avec les évolutions récentes du paysage Outreterrien.

Depuis l’installation d’une commanderie sur la ligne de front, le Bois des Dames s’est fortement rapprochée de l’ordre des Hospitaliers avec qui elle entretient désormais des rapports de franche camaraderie tandis qu’ils combattent les hordes sauvages côte-à-côte.

Enfin, récemment, la découverte de ressources précieuses par delà les frontières de l’ancien Pacte et l’opportunité que représente l’exploitation des denrées issues du défrichage ont attiré une bourgeoisie commerçante désireuse de s’enrichir.

Lieux notables
Hurlemarche. Siège de la Baronnie du Bois des Dames, Hurlemarche abrite une puissante forteresse où vit la Maison Darras. La cité est le point de départ des nombreuses expéditions vers la Grande Forêt, plus au sud.

Hurleval. L’ancienne Seigneurie d’Hurleval fut cédée à la Baronnie d’Hurlemarche par les Cornesacre d’Artois lorsqu’ils prirent la tête du Comté. Situé au nord du Bois des Dames, le bourg d’Hurleval est très proche de la frontière avec Cavalpré, si bien qu’il sert de lieu d’échange entre les deux baronnies. Échoppes permanentes ou marchés saisonniers, les commerçants sont nombreux en Hurleval.

Commanderie de Mortefontaine. Ce bastion de l’Ordre des Hospitaliers est construit au nord de la Grande Forêt. Avant poste des Hospitaliers dans leur croisade contre les sylvestres, il a vu passé dans ses murs plusieurs des membres de la famille Darras, et s’est rempli et vidé au rythme des offensives contres les sauvages. Il abrite, à l’occasion, les trappeurs et coureurs des bois poursuivis par les sauvages.

Fort Bon Secours à plusieurs lieues au Sud de la commanderie se trouve le dernier point fortifié de la baronnie : fort Bon-Secours. Son nom est plus un sobriquet, du fait qu’il ne s’agisse que d’une palissade de bois et d’une tour. L’endroit est fréquenté par des hommes et des femmes rustiques, souvent des trappeurs venus vendre leurs peaux contre quelques biens amenés par les relais des Craquefer. Un feu d’alarme en haut de la tour sert à donner l’alarme à Mortefontaine, en cas d’attaques sylvestres : le fort aurait déjà été rasé plusieurs fois par les sauvages.

Les Marches. Les nouvelles terres défrichées de la Grande Forêt sont appelées les Marches d’Hurlebois. Elles sont habitées par la Maison Darras mais surtout par les hommes de la famille Craquefer : bûcherons, éclaireurs et trappeurs. Des camps sont érigés, ça et là, en bordure de la Grande Forêt, voire pour les plus téméraire, en son sein.

Les Mines des Marches. Au coeur des Marches, ces nouvelles mines abritent des filons d’or et de fer. Elles sont exploitées par la Maison Darras qui en tire un grand bénéfice. Les ressources extraites remontent ensuite vers Hurleval en convois solidement défendus, où elles sont vendues.

Ruines d’Aynà. L’ancien temple de l’esprit Cyclaire du printemps, Aynà, et le village attenant ne sont plus aujourd’hui que des ruines calcinées. L’endroit a été habité par les derniers cyclaires d’Hurlemarche lorsque les réserves cyclaires ont été créées en 1572. Un an plus tard, le décret ducal proclamant l’interdiction du Cycle a permis aux Hospitaliers de convertir (quelquefois par l’épée) les infidèles. Ils ordonnèrent à ces nouveaux chrétiens de rejoindre Hurlemarche et brûlèrent le village et le temple. Aujourd’hui, la rumeur prétend que ces ruines sont hantées par les démons du Cycle.

Bois des Dames

Le Sang d'Hurlebois elwin_charpentier